Quand Lanor me devore...

Pour vaincre Meredith j'ai decidé de danser avec Lanor

16 mars 2010

Merci à la miss qui prend le temps de dechiffrer mes ecrits. Et à priori de les poster sans mots changer.

Croix de bois, croix de fer..

Alors dans le dernier article, ecrit dans une grande hate, suite à cette révélation boulversante.. " Mais tu sais si tu veux t'exprimer fais le, et si tu veux je posterais pour toi! "
Donc comme vous avez lu, je n'ai rien à faire a part tourner la table ( les Lettres Mysterieuses de mon Téléstar sont, hélas, déjà finis.. ) la partie de Scrabble finit aussi.. j'ai pas a tourné autour de la table en pleines nuits.. alors Ecrivons. Mais quoi ?

Je vais pas bien, ca me semble evident.. si c'est pas evident pour toi la bas dans le fond, ou toi au premier rang.. revois ta leçon.. ou juste.. SORS!

Ah! ce corps que je hais. Cette mère qui m'a faite. Imparfaite. Ces hommes qui m'ont trahis, souillés, cassés. La nourriture, la vie. La nourriture qui (me) pourrit. L'envie de nourriture. C'est pourrit.

Ouais c'est pourrit.. on tient pas compte de ces 2 dernieres lignes.. mais on comprend ou on essaye de comprendre l'état générale de la personne qui ecrit au quotidien. PULSION. MANGER. VOMIR. HAINE. COLERE.
Heureusement, on trouve du beau dans tout. Et on sourit forcément pour pas effrayer.. surtout quand on a un innoncent petit etre a elever.. qui se bouche parfois les oreilles.

Posté par Edicla à 23:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire